Moncontour, çà vaut le détour

Theatre-CostumeJ’ai choisi aujourd’hui de vous faire découvrir une personne hors du commun, comme on en rencontre hélas trop peu souvent. Un personnage devrais-je dire, tant sa vie semble être à elle seule, un roman. Il est des chemins qui vous mènent parfois à faire de belles découvertes. Rien dans cette balade dominicale ne me prédestinait à une telle rencontre. Mais quelle rencontre.
Car ce n’est pas le long des autoroutes ennuyeuses, parsemées de radars et autres surprises peu poétiques, que l’on peut s’imprégner de cette douce France, immortalisée par Depardon et tant d’autres photographes en recherche d’authenticité, mais bien en se hasardant à pousser les portes d’insolites demeures dans ces beaux villages aux trésors souvent cachés.

Theatre-Costume-1

Le petit théâtre du costume de Moncontour.

Moncontour, vous connaissez ?
C’est un petit village médiéval, situé dans les Côtes d’Armor, au sud de St Brieuc. Lors d’une déambulation dans ce village, mon regard d’amateur de théâtre est de suite attiré par une enseigne : « Théâtre du Costume ».

Presentation

A l’entrée du bâtiment, une biographie étonnante me pousse à en savoir un peu plus. Je pousse timidement la porte et suis littéralement ébloui par l’étonnante profusion de décors, aux formats réduits, dans lesquels sont mis en valeur une multitude de scènes de théâtre et des personnages costumés.

Costumes-1

Carolyne-MorelDerrière une machine à coudre, en action, notre hôte nous accueille d’un large sourire et nous invite à la visite. « Etes-vous bricoleur ? » me demande-t-elle.
D’un âge à présent avancé, ce qui ne retire en rien un regard pétillant et espiègle, Carolyne Morel est de ces personnes qui rayonnent d’enthousiasme lorsqu’elles vous parlent de leur métier. Couturière, elle l’est depuis 1948, date à laquelle elle passa avec succès son C.A.P. Depuis elle ne compte plus les milliers de costumes qu’elle a imaginés, confectionnés, dessinés. Enoncer ici sa biographie serait mal venu, mais elle se fera un plaisir de vous communiquer son CV impressionnant lorsque vous déciderez de lui rendre visite car je suis certain que si vous prenez le temps de lire ces quelques lignes votre prochaine destination de balade sera pour Moncontour. Mains-d'or

Première main chez Christian Dior dans les années 1950, comme elle aime à le rappeler, ses multiples expériences l’ont, au fil des ans, fait progresser dans un métier peu commun, celui de costumière de théâtre, habillant les plus grands noms du théâtre et fréquentant les plus prestigieux établissements artistiques de ce Monde.

Theatre-Costume-6

Animée d’une passion intacte, Carolyne Morel animera, partout où elle est passée, des associations pour, comme elle le dit si bien :
« Transmettre sa passion et son savoir-faire de costumière à la jeune génération et faire découvrir visuellement , à travers le costume, ce que furent les modes de vie et de culture de la France et de l’Europe avant notre siècle.»
N’hésitant pas à nous expliquer quelques uns de ses secrets, comme ici le marquage au fer de velours imprimés, nous nous apercevons très vite que la grande dame a gardé de sa jeunesse, l’enthousiasme nécessaire à la transmission de sa passion.

Theatre-Costume-3Il en sera de même lorsqu’elle nous expliquera la manière dont elle s’y prend pour réaliser ses costumes. Elle commence par faire des sujets à l’échelle qui serviront de composition à ses décors, qu’elle réalise elle-même. Marteaux, scie, collage, peinture, modelage, rien ne l’arrête.
Tous ces décors ont été le produit de son imagination, de ses études et de ses mains.
Le maquettage étant terminé, les costumes des « vrais » acteurs seront donc en suite confectionnés, ce n’est plus qu’une question d’échelle.

Theatre-Costume-5

Toutes les époques, du moyen âge aux périodes plus contemporaines sont ici mises en scène.

Doigts de fée, mais aussi artiste de talent

Theatre-Costume-4Maintes fois reconnue du monde du spectacle, médaillée Européenne, après avoir sillonné l’Europe, l’Amérique, servant les plus prestigieux acteurs, et metteurs en scènes, Carolyne Morel, à 85 printemps, se consacre désormais totalement à faire vivre ce petit théâtre du costume que la ville de Moncontour, dans les Côtes d’Armor, met à sa disposition.
Théâtre dans lequel elle continue de donner vie à ses personnages en les confectionnant elle-même et en complétant ainsi, dans des décors saisissant de réalité, les époques manquant à sa collection poétique.

Carolyne-Morel-2

La machine à coudre n’est pas prête à prendre sa retraite …

Voilà, alors si vous pensez comme moi que Moncontour vaut le détour, n’attendez pas trop longtemps pour rendre une petite visite à la fée Carolyne Morel. Elle se fera un plaisir de vous transmettre ses sublimes secrets.
Mais faites vite, car comme me le disait un jour, un vieil ami américain qui me relançait alors que je tardais à lui rendre visite : « Don’t wait ! »

Une autre page sur ces métiers d’excellence en cliquant sur le lien ci-dessous :
Mains d’Or, doigts de fées …

Une réflexion au sujet de « Moncontour, çà vaut le détour »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.