Le Printemps de Poètes

Le Mois de mars est, comme chaque année, consacré à la poésie. Nous en avons tant besoin en ces périodes troublées.Du 13 au 29 mars, la 23 ème édition du “Printemps de Poètes” met le “Désir” à l’honneur.

Désir d’évasion, désir de sorties, désir de ne plus avoir à se cacher, désir de restaurants, d’aller au bistrot, au ciné, au théâtre, désir de ne plus sortir masqué, désir de revoir ses amis, ses enfants, ses petits enfants, désir de Liberté, de voir des sourires, de vivre, tout simplement …

Alors la meilleure évasion n’est-elle pas la lecture, l’écriture et un peu de créativité ?
La poésie n’est pas l’apanage des intellectuels, des artistes, c’est avant tout un état d’esprit qui libère et permet de sourire à la vie.
Pour Albert Einstein, “L’imagination était plus importante que la connaissance” alors libérons l’imaginaire et avançons enfin vers la voie du Désir…

C’est probablement ce qu’avaient compris mes jeunes voisins, sans qu’un adulte eut besoin de leur expliquer. Ce matin, en allant relever mon courrier, dans la boite à lettres, j’ai trouvé deux émouvants messages coloriés …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour une fois pas de facture, pas de publicité, mais un peu de cette chaleur innocente qui m’éloigne de ce monde en folie. Mon imaginaire, qui en ces temps de pandémie avait tendance à s’engourdir, s’en est trouvé fortifié …

Alors j’ai troqué ma boite à lettres, pour une boite à sourires…

 

Le masque et la plume

Alors que le sinistre voile obscur d’une pandémie se dépose à pas feutrés sur le monde, éloignant pour un temps nos rêves de voyage et de visites de musées, la plume de l’écrivain et le pinceau de l’artiste brisent parfois le silence de nos esprits engourdis.

Le masque faisant désormais partie de notre code vestimentaire, je me replonge dans des lectures aux parfums exotiques, le regard mystérieux de quelques photos retrouvées, un souvenir de voyage en Inde et la peinture d’un ami artiste, épris de liberté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un monde sans sourire est un monde sans lumière.