Le barbier des Capucins

momo-rase-gratis

Le Barbier des Capucins

Et si demain on nous rasait gratis ?
Le sujet étant à l’ordre du jour, j’en profite pour témoigner d’une expérience qui vient de m’arriver, en recevant, il y a quelques heures, un de ces nombreux diaporamas qui inondent les réseaux sociaux et que chacun d’entre nous prend plaisir à partager généreusement avec son entourage à coup de “transfert”, de “transfert de transfert”, de “transfert de transfert de transfert” …. nourrissant chaque jour davantage les réseaux internet, d’informations souvent banales, parfois légères ou lumineuses, quelques fois géniales.
C’est cette dernière impression que me fit le diaporama que quelques amis,  connaissant mon intérêt pour la sauvegarde du patrimoine ouvrier et pensant me faire plaisir, allaient me faire parvenir par le canal d’un PowerPoint plutôt bien réussi.
Il était consacré à l’histoire du Plateau des Capucins de Brest – anciens ateliers de l’Arsenal de Brest – aujourd’hui transformé en lieu de Culture et de loisirs.
Ce montage de diapositives, agrémenté de textes et d’explications d’apparences sérieuses, ainsi que de photographies instructives autant qu’agréables à regarder, me questionne cependant, car très vite j’y retrouve à la fois le résultat de mon regard photographique et mes commentaires.
Je vais donc rapidement visionner la dernière diapo dans l’espoir d’y découvrir l’identité du « génial géniteur » et, bien sûr, la dernière diapo est vide de générique et de signature.
L’auteur du diaporama, s’étant largement servi des photos que j’avais publiées dans plusieurs articles de ce blog, ne s’est même pas creusé un peu les méninges pour trouver des commentaires personnels, il a tout simplement, “bêtement” devrais-je dire, recopié les miens …

Ce n’est pas la première fois que je trouve mes travaux récupérés, ainsi que plusieurs de mes photos publiées dans des journaux, sans l’élégance de la moindre reconnaissance d’un copyright respecté.
Internet est devenu, un grand marché planétaire où tout semble gratuit et permis. Chacun faisant ses courses, puisant sans vergogne les idées et travaux d’autrui, retirant ainsi d’Internet, un formidable Revenu Universel.
Heureusement que la propriété intellectuelle reste encore protégée par des lois et qu’un fichier informatique, comme une photo numérique, laissent parfois des signatures susceptibles d’identifier les auteurs plagieurs.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.