Haïku de blues

Rose tant aimée
Renaîtras-tu de tes cendres
L’hiver terminé ?

Rouge et blanc s’uniront
Dans ton jardin secret
Au printemps de la vie

Tes pleurs sans larme
Envahissent les songes
De mes nuits sans lune

Voyageuse sans papier
Vers quel pays, tes rêves
Se sont-ils envolés ?
Vent froid de novembre
Sur une tête sans cheveu
Caresse mes yeux rougis

Cent mille pensées
Oh ! pétale parfumée
Et ton absence …

Larmes trop salées
Pour un si beau visage
Novembre au goût amer

The Blue note felt down
From my piano for ever
When you left, my love

Que dire du néant
Rien, néanmoins rien de rien
Juste un nom le tien

Seul place Bellecour
Dans la fraîcheur de Décembre
Une bécassine m’attend

Au bord du St Laurent
Je vous ai croisé Rive Gauche
Toi et ton parfum

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.