L’île des Collines

Manhattan , « Ile des Collines » en Algonquin. Avec cet échantillon de cristal de roche, symbolisant la mère nature, pivot de la sagesse amérindienne, je voudrais mettre en parallèle l’image d’un vieux souvenir de voyage.New York City, où jadis vivaient en harmonie avec la nature les premiers amérindiens, est devenue aujourd’hui le cœur d’une architecture cristalline aux dimensions démesurées. Cette photo, prise du toit terrasse du « Days Inn Hotel » de Manhattan montre combien aujourd’hui, en ces temps de pandémie, la nature reste puissante face aux rêves de grandeur des hommes qui pensent la dominer.

Homosapien fébrile
Prisonnier de ta tour d’ivoire

La nature exulte

Pour se repérer sur la photo, à gauche partie sud de Central Park, en haut Pam Am building et à sa droite Chrysler building.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.