Une entreprise originale (1)

Cette petite histoire pourrait avoir la forme d’un conte pour enfants sages. Elle est, une fois de plus, le fruit du hasard, ces moments savoureux que vous offre la vie et que l’on appelle simplement “Rencontres”.
Tout devait commencer en cette fin d’année scolaire 2005. Ce jour là, je me rendais le temps d’un week-end au Lycée Professionnel Jean Moulin sur la commune de Plouhinec en Finistère, répondant à une proposition originale de l’établissement intitulée “Un bateau, Une famille, Un Week-end”. 

L’objectif était de réunir les familles des élèves afin de réaliser en deux journées, l’assemblage d’un canot ou d’un canoé amérindien. Chaque famille, assistée par un ou deux élèves du lycée, avait comme défi de faire naviguer, le dimanche soir venu, l’armada d’embarcations sur le Goyen, rivière située à quelques encablures du lycée. Les travaux préparatoires de découpe et d’usinage des éléments de constructions avaient été réalisés en ateliers, par les élèves, dans le cadre de leur formation initiale.


Cette initiative était à mettre au crédit de Mr Bernard Ficatier, professeur de charpente navale dans l’établissement. Personnage talentueux et généreux dont la motivation première était de transmettre à ses élèves savoir-faire et enthousiasme. La presse et les médias avaient alors souligné la belle initiative et la météo étant au rendez-vous, la fête ne pouvait qu’être réussie.

Le dimanche soir venu, la parade nautique étant terminée, chaque embarcation prenait le chemin de sa famille d’accueil. Restait alors à peaufiner le travail, ponçage, peinture et soins d’entretiens réguliers car c’est bien connu, qui veut voyager loin doit ménager sa monture ! L’été étant passé, beaucoup d’embarcations auront plus ou moins bien résisté aux joies et enthousiasmes des premières fougues amoureuses. Certaines embarcations finiront, je l’imagine, au fond du Goyen, d’autres dans une déchèterie, les plus nobles d’entre elles auront peut-être droit de cité dans un cimetière marin. Quant aux autres, passant de mains en mains au fil des années, elles se perdront dans les dédales de l’histoire et de l’oubli, il en va ainsi des objets qui restent inanimés.

En ce qui concerne mon “navire”, que j’avais baptisée L.A.R, initiales célèbres de mes petits pirates préférés, sa destinée devait prendre un autre chemin.
Pendant plusieurs années, l’équipage étant indisponible ou simplement fatigué de longs voyages, le navire impérial resta sagement immobilisé au fond de mon jardin. Telles les embarcations “sous cocon” que l’on peut voir dans les grands ports de commerce ou de plaisance, qui attendent sagement qu’un armateur où qu’une fée providentielle n’attirent leur regard …

Nous sommes aujourd’hui en fin d’année 2021. Depuis 2005 beaucoup d’eau a coulé sous le pont du Goyen et le Lycée Jean Moulin qui a fermé définitivement ses portes à la rentrée 2018 s’achemine lentement vers une nouvelle destinée. Les bâtiments se sont métamorphosés en un « Tiers-Lieu » original ouvrant ainsi leurs portes à de nouvelles rencontres.
Comme s’il devait attendre une possible renaissance, mon canoé, tel un Phénix renaissant de ses cendres y trouva une nouvelle jeunesse … Mais ne soyez pas impatients, la suite sera pour le prochain épisode

7 réflexions au sujet de « Une entreprise originale (1) »

  1. Bonjour Paul, une bonne nouvelle fait toujours du bien, la cave32 est comme « clairedesse » nous piaffons d’impatience… A très bientôt

Répondre à Viviane Marc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.