Une balade à 80 … (2)

Le Cadre Noir de Saumur

Rien de plus reposant qu’une matinée fraîche et ensoleillée pour une visite de la prestigieuse école d’équitation de Saumur où nous pourrons assister à une séance de travail des cavaliers et de leurs élégantes montures. Dans un manège intérieur nous serons admis à assister aux rituels des entraînements quotidiens, sous la conduite des instructeurs de l’école. Hélas nous ne serons pas autorisés à prendre des photos.

Cependant, en consolation, et tout en respectant la quiétude des animaux autant que le travail des personnels, les écuries et les terrains extérieurs seront autorisés à nos regards photographiques.
L’Ecole Nationale d’Equitation (ENE) est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2011. En 1814 Louis XVIII créa, à Saumur, l’Ecole d’Instruction des Troupes à cheval. Cette école de cavalerie se transformera au fil des époques pour devenir au début du XXème siècle, avec l’introduction des compétitions équestres aux jeux olympiques, l’actuel Cadre Noir.  Ce corps de cavaliers d’élites, où se côtoient civils et militaires, est un centre de formation de renommée internationale. Il tient son nom aux tenues de couleurs noires de ses écuyers. Assurément un endroit paisible à visiter si vous passez près de Saumur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une ferme troglodytique
Située près de Saumur, sur l’axe routier Loudun-Angers, le village de la Rochemenier est un site curieux, d’environ 250 salles souterraines réparties sur une quarantaine de fermes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Creusées dans une roche calcaire (falun), les habitations, dont les plus anciennes remonteraient au XIIIème siècle, furent encore en activité jusqu’au début du 20ème siècle. Désormais accessibles à la visite depuis les années 1970, c’est avec un circuit d’une vingtaine de salles, dont certaines sont scénarisées, que nous pourrons découvrir la vie paysanne autant qu’appréhender l’histoire géologique des lieux comme en attestent les nombreux fossiles découverts lors des différentes phases d’excavations.
Autres aspects du patrimoine troglodytique, les champignonnières et les caves bien entendu, et tant qu’à être en Val de Loire, une dégustation de Saumur Champigny ne se refusera pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Richelieu
Un nouveau type d’urbanisme à présent. Nous quittons la région de Saumur pour les portes de la Touraine.
Si je m’étais intéressé à Richelieu en faisant quelques recherches sur le fameux Cuirassé éponyme de la seconde guerre mondiale, et pour la simple raison que Richelieu (1585-1642) fut à l’origine de la création de l’Arsenal naval de la ville de Brest, j’avais voulu en savoir un peu plus sur cette ville de Touraine qui porte également son nom.
J’avoue que ma curiosité à découvrir cette ville m’apportera un éclairage nouveau sur le personnage Armand Jean du Plessis, devenu Cardinal et Ministre.
Edifiée entre 1631 et 1642 sous la gouverne de Richelieu, cette ville aux tracés caractéristiques de la « cité idéale », est le parfait exemple d’un urbanisme d’avant-garde pour le XVIIème siècle. Curieuse idée, me direz vous que de se lancer dans un tel projet dans une région particulièrement désertique et dépourvue de tout intérêt stratégique. La réponse est peut-être dans le fait que c’est sur les terres du château familial des « du Plessis » que le Cardinal de Louis XIII eut la faveur du roi pour construire cette cité en remerciement de ses nombreux services. Probablement aussi pour assouvir sa soif de puissance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Préfigurant le modèle des cités privatisées contemporaines où la « haute société » fuit la mixité sociale, il est probable qu’à l’époque, les portes d’enceinte de cette « ville nouvelle » ne pouvaient être franchies que par une clientèle triée sur le volet.
Comme en atteste la Grande Rue, artère principale bordée d’hôtels particuliers dont les terrains à bâtir furent réservés à des notables, cette cité concentra dans ses murs tous ceux que la nation dirigeante du pays posséda d’hommes politiques de pouvoirs et d’influences.

Dans le prochain billet, fin de la balade par Nantes,
et un regard plus commémoratif.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.