Rencontre sur le GR34

Ce sentier de randonnée, pas comme les autres, trouva son origine après la révolution française, lorsque pour protéger les côtes bretonnes des contrebandiers et des déchargements illégaux de produits anglais, des tronçons de sentiers de douaniers furent organisés sur le pourtour des côtes bretonnes.

Dès 1968, sous l’impulsion d’Emile Orain, un groupe de jeunesse prit l’initiative de défricher une portion de l’un de ces sentiers sur la côte de Granit Rose, qui borde les Côtes d’Armor. Soixante années plus tard tous ces tronçons sont aujourd’hui reliés entre eux et balisés pour le plus grand plaisir des randonneurs qui peuvent ainsi, sur une distance de près de 2000 km, parcourir le littoral breton sur sa totalité, du Mont St-Michel à St Nazaire.

C’est à cette aventure peu ordinaire et sportive, que Jean-Luc Diquélou nous entraîne aujourd’hui à travers le film documentaire qu’il vient de réaliser sur le mythique
“Sentier des Douaniers Breton”.

   Caméra au point, parcourant à pieds durant plusieurs semaines ce territoire à forte identité, c’est du côté de la pointe du Raz qu’un beau jour de printemps 2019 j’ai croisé son chemin. Pour satisfaire ma curiosité, il accepta de poser un instant sac à terre et me parla de son projet. Le voyage se nourrit aussi d’agréables et belles rencontres.
Réalisateur de documentaires de voyages, membre de l’association « Aux 4 coins du monde » qui regroupe une quarantaine de réalisateurs professionnels sous le label « Le Cercle des Voyageurs », cet infatigable globe-trotter compte à son actif plusieurs reportages sur l’Écosse, l’Irlande, Londres et les Pyrénées, entre autres.
Originaire du sud Finistère, Jean-Luc travaillait sur ce reportage depuis 3 années. Trois ans, en effet, passés en repérages, en écriture de scénario, en préparation de rencontres, étapes indispensables au bon déroulement du tout projet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 3 mois passés à sillonner le GR34 dans sa totalité, Jean-Luc nous livre aujourd’hui, par son regard singulier, des images et des témoignages qui résonnent comme un hommage à sa terre natale, la Bretagne et ses habitants.
« 2000 km de sueur, dit-il, 2000 km de bonheur ! »
Rentrant d’une tournée de plusieurs semaines en Belgique, où il présenta son film, Jean-Luc reviendra dans le Finistère dans les tous prochains jours pour un cycle de conférences et de projections.

Dès à présent rendez-vous est pris
à Plouguerneau le 4 février 2020
à Roscoff le 6 février 2020
au Guivinec
le 15 février 2020
à Esquibien le dimanche 16 février
à Brest le 9 avril 2020

La programmation des salles où sera projeté le film,
ainsi que la bande annonce, sont consultables sur le site
“Le cercle des Voyageurs” 
www.le-cercle-des-voyageurs.fr

Assurément un bon moment de partage à ne pas manquer
et de belles images propices à nous transmettre l’envie de partir en randonnée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.